Saint-Joseph : un cru exceptionnel parmi les Côtes du Rhône

guide des vins du rhone

Vaillant et brut, Saint-Joseph n’est pas qu’un simple vin. C’est une belle histoire entre l’homme et la nature, qui se laisse raconter à travers une bouteille. Si vous êtes curieux, il vous faudra un verre pour la lire. Il était une fois…

C’est du coté droit de la rive du Rhône, que le vignoble de Saint-Joseph se déploie dans toute sa splendeur. Fermement ancré sur les coteaux escarpés, le temps a fait son œuvre en modelant les terrasses selon son bon vouloir. Pendant longtemps appelé ‘’Vin des Mauves’’, ce n’est qu’à partir du XVIIe siècle que les Jésuites l’ont baptisé Saint-Joseph. Ce dernier bénéficie d’ailleurs d’une reconnaissance mondiale, pour les nombreux vins rouges produits à partir du Syrah.
Plein de force et délicats à la fois, ils sont un savant mélange d’aromes divers et de notes florales. Saint-Joseph élabore également 10% de vins blancs, avec les cépages tels que la Roussane et la Marsanne. On comprend donc pourquoi les vignerons de Saint-Joseph tout comme leur région, ont cette volonté de produire des crus d’une qualité exceptionnelle.

Cépages et saveurs

Dans l’Appellation d’Origine Contrôlée Saint-Joseph, plus d’une centaine de vignerons élaborent des vins rouges et blancs, selon les procédés de monocepage ou d’assemblage. Pour les rouges, le cépage employé est souvent la Syrah, mais la législation permet de recourir à 10% de Roussanne ou de Marsanne afin de leur donner plus de force. Pour ce qui est de Saint-Joseph, le seul cépage employé est la Syrah. C’est d’ailleurs ce qui lui donne ces puissants aromes d’épices poivrées, avec cette délicate touche de violette. Voila donc le secret des notes sombres et des aromes de ce cru unique en son genre. Une vraie petite merveille, comme le disent tous les amateurs de bons crus.
Quant aux vins blancs produits, ils sont caractérisés par leur équilibre et cette gourmandise particulière. Grâce au procédé de vinification en cuve inox ou métallique, ces crus se drapent d’une magnifique robe jaune aux éclats verts dont la structure peut changer selon la technique d’assemblage. Pour produire des vins fins et dont la qualité est irréprochable, la Roussanne est le cépage qui confère une bonne garde et cette belle robe jaune paille. Touche aromatique et notes diverses, voila les caractéristiques d’un cru exceptionnel connu sous le célèbre nom de Saint-Joseph.
A l’opposé, la Marsanne n’atteint son potentiel que dans un environnement chaud et sec. Plus vivace et austère, les sols pauvres ne sont pas un obstacle à son évolution. Si son développement est plus régulier sur les bons coteaux, les vins qu’on en tire sont particulièrement d’une acidité dans les normes et assez robustes. Le temps ne le rend que meilleur, car il permet à ses aromes floraux de continuer leur développement.

Sols, climat et géographie

La grande particularité de ce vignoble, reste sa disposition sur les terrasses dont la pente est assez élevée. Ces différents modèles sont d’une grande importance pour l’ensoleillement, mais aussi la suppression des excédents d’eau des terres. Le granit est le principal élément qui compose le sol de l’appellation, mais il n’est pas le seul. On y retrouve aussi d’autres variétés, qui ont aussi leur influence sur les productions. Le nord de la région est composé de gneiss tendre et de granits en pente et quelques endroits en plaine. Plus au sud, ce sont beaucoup plus les marnes et les granits complexes, qu’on y retrouve. Toute cette pluralité des sols du domaine de l’appellation lui confère cette caractéristique, grâce à laquelle les cépages peuvent se développer de manière harmonieuse.
Dans la partie nord de la région, le vignoble est sous les emprises semi continentales, raison pour laquelle les vendanges ne se font pas de manière précoce. A l’opposé, le climat du sud est beaucoup plus méditerranéen. En somme, l’appellation Saint-Joseph dénote de toutes ces influences diverses. Son vignoble couvre près de cinquante kilomètres sur la rive droite du Rhône, ce qui équivaut à de nombreuses communes entre la Loire et l’Ardèche.

Quand Saint-Joseph se laisse découvrir

En tant qu’amateur de vins, vous devez savoir que Saint-Joseph se décline en rouge et blanc. Au premier coup d’œil de sa première version, vous serez tout de suite frappé par sa robe très noble. Entre les teintes safran qui ne sont pas sans rappeler sa jeunesse, le temps lui donne cette allure plus orangée en vieillissant. Quant au blanc, il est caractérisé par cette robe claire aux éclats verts en pleine jeunesse. A maturité, il se drape d’une irisation plus ou moins ambrée.
Au nez, le rouge se distingue aisément par des aromes de fruits rouges frais quand le temps n’a pas encore fait son œuvre. On peut d’ailleurs y remarquer, cette délicate note de cassis. En vieillissant, les notes fruitées arrivent à maturité, en tendant vers des expressions moins juvéniles. Vous pouvez alors y découvrir ces impressions épicées, presque poivrées. Le nez distingué du blanc évolue entre différentes notes florales, que le temps transforme en aromes plus épicés.
Une fois en bouche, le rouge procure un véritable sentiment de rondeur, avec une acidité à peine marquée. Pour ce qui est du blanc, il s’illustre particulièrement par son équilibre entre sa saveur acide et ce coté soyeux. Dans les vignobles les plus productifs, on remarque plus le caractère rondelet avant sa force.
En matière de dégustation, le Saint-Joseph se laisse apprécier avec toutes sortes de préparations et de plats. Ainsi, vous y retrouverez tout le plaisir, en l’accompagnant de quelques uns comme :
•    Des viandes blanches ou rouges grillées
•    Du lièvre à la royale
•    De poisson en sauce.
Pour conclure, retenez que le Saint-Joseph est un cru qui n’a pas son pareil. Disponible en rouge et blanc, tout le monde pourra y trouver son compte. Il s’accommode avec de nombreux mets et préparations, qui relèvent encore plus sa force et son caractère. Fruit d’une longue et belle histoire entre l’homme et la nature, c’est un vin qu’on prend plaisir à découvrir.  Avez-vous un doute ? Qu’à cela ne tienne, prenez un verre et laissez vos papilles gustatives s’éveiller aux merveilles de ce vin d’exception.

Rédigé par
Plus d'articles de Franck

Le futur des lavables bio: dans ma culotte

Peu de projets voient le jour quand il s’agit de trouver des...
Lire la suite