Les maquettes de bateaux, la grande tendance du moment

À l’heure où la mer manque à beaucoup de personnes, les maquettes de bateaux reviennent en force sur le marché. C’est dans cette perspective que les artisans ont décidé de fabriquer des esquisses de légende tant appréciées pour leurs authenticités. Entièrement fait de bois,  ces reproductions profitent d’une construction 100 % artisanale. De nombreux détails viendront s’ajouter à l’ensemble notamment le ponçage et la peinture pour soigner leur finition. Ce qui les rend de véritables objets de design, d’ailleurs, résistant.

La tendance des maquettes de bateau d’exposition

Les maquettes de bateau reviennent en force sur le marché et raviront les amoureux de la mer. Déjà montées, elles profitent d’un design épuré.  Ce sont surtout des reproductions fidèles des navires de qualité qui ont marqué toute une histoire.

Parmi les plus convoités de tous, il y a la Licorne, le San Felipe, le Sovereign of the Seas, le Bounty, le Royal Louis et l’Hermione. Des navires qui eurent un grand succès entre le 17 et 19eme siècle et dont les maquettes ont été produites par Mistral Maquette.

Il vous sera alors  possible d’observer tous les modèles de frégate. La collection regroupe également plusieurs modèles déjà construits. Vous avez alors le choix entre les maquettes de bateaux traditionnels et les navires de guerre.

Mistral Maquettes, spécialiste des maquettes de bateau haut de gamme

De source sûre, les reproductions des anciens navires de Mistral Maquettes sont l’œuvre de plusieurs artisans chevronnés. Ces derniers se démarquent du lot par leurs savoir-faire  remarquables.

Mistral Maquette s’est concentré sur la reproduction des vaisseaux anciens, des vieux agréments, des navires célèbres et de la marine militaire. Ils ont récemment ajouté à leurs collections des yachts et demi-coque rien que pour surprendre les amoureux des navires modernes.

Bien que l’équipe soit entièrement faite d’artisans expérimentés, ces derniers restent toutefois sous la supervision d’un maquettiste Français. Un autre professionnel qui sera dépêché sur les lieux dans l’objectif d’assurer le respect des normes de construction, mais surtout la qualité du produit fini.

D’un point de vue esthétique, le bois reste la matière incontournable. C’est bien pour cette raison que Mistral Maquette privilégie les coques en bois. L’idée est donc de reproduire le reflet fidèle des bateaux anciens par la pose des lattes sur coupe en usant de matériaux nobles et respectueux envers dame nature tels que le bois. Habituellement, la matière utilisée  est imputrescible. Il s’agit notamment du bois blanc qui est une espèce rare reconnue pour sa qualité sans négliger les maquettes faites de pin, de sapelli, de peuplier et d’acajou importés.

La matière mise de côté, la beauté de leurs œuvres est également justifiée par leurs voiles qui ont été cousues à la main et qui représentent le fruit d’un travail 100 % artisanal. Une fois l’ensemble bien bâtit, les artisans procèdent en ajoutant des ficelles teintées.

Il ne faut pas omettre de mentionner les peintures et les vernis haut de gamme qui viennent accentuer la beauté du produit finis. Ces derniers ont pour rôle de préserver la couleur de la maquette et de l’aider à braver l’effet du temps.

Dans le but de sublimer leur collection, Mistral Maquette a  décidé d’ajouter des pièces d’accastillage et de décoration. Ils sont soit en résine, en métal blanc, en plaquage chromé ou en laiton.

Une gamme complète de voiliers anciens

Mistral Maquette vous fera voyager dans le temps grâce à ses vaisseaux anciens.

Les maquettes du 17 siècle

Les navires du 17 ème siècle sont surtout très appréciés pour leurs apparences de proue. Ce sont, pour la plupart, des bateaux qui ont vogué sur l’océan durant le début et la fin des années 1600. Considéré comme étant des navires de guerre, ces bateaux étaient solides et ont participé à de nombreuses batailles notamment celle qui a opposé l’Angleterre au Pays bas. Il y a même ceux qui ont supporté la couronne britannique et qui se sont démarqués du lot par la richesse de leurs décorations.

Il n’est pas étonnant d’apprendre que certains de ces vaisseaux anciens ont reçu la dénomination du “Diable d’or”. Le San Felipe, par exemple, est une réplique fidèle du premier navire de l’Armada. La version originale était armée de 108 canons plus une excellente manœuvrabilité pour livrer des combats. D’autres, par conséquent, avaient pour rôle de protéger les anciennes colonies et de ramasser les trésors au passage. Ces navires ont surtout contribué à l’accroissement économique de l’État. Étant très onéreuses, leurs valeurs avoisinent les 10 millions d’euros à ce jour.

D’après certains récits, plusieurs vaisseaux de guerre ont connu une triste fin. L’un d’entre eux a même pris feu suite à la somnolence d’un chef cuisinier. Heureusement, les maquettes existent pour rappeler à tous les amoureux des bateaux anciens leur beauté inégalable.

En dehors des navires de guerre, le 17 ème siècle vous fera également plonger dans l’aventure grâce aux frégates. Ce sont, pour la plupart, des maquettes ayant eu comme source d’inspiration les navires hollandais du 17 ème siècle. Ils ont attirés l’attention de plus d’un, à tel point qu’ils ont fini par apparaître dans cinq films hollywoodiens notamment dans les aventures de Jack Sparrow dans Pirate des Caraïbes.

Les maquettes du 18 siècle

Les maquettes du 18 ème siècle font aussi leurs effets auprès des amoureux des navires. Ils sont surtout connus pour avoir encouragé les Américains à revendiquer leurs indépendances. Ce sont les voiliers des années 1778, par exemple, qui ont combattu contre les vaisseaux Britanniques. Suite à ces guerres incessantes, ces navires ont subi des dommages considérables, raison pour laquelle ils ont passé quelque temps dans un atelier de reconstruction. Ils n’ont alors repris service qu’à la fin des années 1700 pour, ensuite, échouer sur le récif du Croisic en Bretagne. Même si l’épave de ces bateaux de guerre a été fortement endommagée, un projet de reconstitution a été lancé en 2014. Une fois mise à l’eau, l’un d’entre eux traversa l’Atlantique pour accoster aux Etats Unis.

C’est durant le 18 ème siècle que l’humanité a connu la plus grande et la plus puissante flotte française. Une flotte qui a vu le jour en 1750 et qui a été mise en service entre 1762 à 1772.  En tout, elle pouvait contenir 1100 hommes. Cette capacité de transport considérable est appuyée par des artilleries puissantes d’une centaine de canon. Mais même si le bateau avait un esprit combatif, il servait plus à ravitailler les îles voisines.

Pour clore la collection du 18 ème siècle, d’autres frégates militaires ont apparus entre 1700  et au début des années 1800. À l’instar de ses prédécesseurs, ces bateaux militaires n’ont connu de naufrage et il est possible de les visiter au Royal Naval Museum de Portsmouth.

Les maquettes du 19 siècle

Le 19 ème a été marqué par les grands voiliers de commerce Français qui continuent jusqu’à présent de sillonner les voies maritimes. D’autres, par conséquent, ont été utilisés pour le dragage des huîtres. Ils ont alors été spécialement conçus pour échouer sur le sable. Il est encore plus qu’étonnant de les voir voguer sur l’océan malgré leur âge.

En dehors des bateaux commerciaux, les maquettes du 19 ème siècle représentent également les navires qui ont été conçus pour des rassemblements maritimes et à des fins festives. Plus tard, ils ont servi comme bateau de croisières.

Focus sur un emblème, la Licorne

La Licorne est l’emblème de la grande majorité des vaisseaux anciens. Cette dernière tient ses origines des fleurons de Louis XIV. Un bateau tant apprécié pour sa silhouette brillante et majestueuse. Il a vogué sur la mer en 1690 et se distingue de ses semblables avec ses 60 canons lors de la guerre d’Espagne. Suite à l’apparition de ce bateau, les autres navires se sont emparés de l’emblème de la Licorne. Un nom qui a inspiré de nombreux auteurs de bande dessinée et des histoires très connues par les passionnés de navire.

La Licorne dans les récits les plus aimés

En plus d’apparaître dans des expositions, la Licorne a également fait son apparition dans des récits célèbres notamment dans “Le secret de la Licorne”, écrit par Hergé, l’ onzième aventure de Tintin. Ici, Tintin et le capitaine Haddock retracent les pas de son ancêtre, le chevalier de Hadoque. Après, le Capitaine Haddock se voit conférer la maquette d’un bateau qui est la réplique fidèle du navire de son prédécesseur. S’ensuit une véritable chasse au trésor.

La Licorne est aussi un bateau fictif paru dans le « Trésor de Rackham le Rouge ». C’est le douzième œuvre des aventures de Tintin qui met en relief la beauté du navire. Il faut aussi admettre le fait que la Licorne soit apparue dans la revue “Bateau modèle”.  Dans cette revue, vous allez pouvoir vous familiariser avec les secrets de ce navire.

De source sûre, Hergé se serait même rendu au Musée de la marine. Peu à peu, l’idée de créer la Licorne s’est installée dans son esprit. Dans tous les cas, la Licorne fait désormais partie de la collection fart de Mistral Maquette et fait de nombreux adeptes.