4 pistes à suivre pour l’achat d’un climatiseur

Lorsque le printemps arrive, la plupart des gens commencent à penser à acheter un climatiseur. Si vous en avez déjà un, vous devez déterminer si sa performance énergétique est toujours optimale ou s’il est temps de la renouveler. En été, le prix de ce type d appareil monte en flèche et la disponibilité est faible, donc ce n’est pas le bon moment pour acheter. Si votre appareil à climatiser a un EER (Energy Efficiency Ratio) de 8 ou moins, vous devriez en acheter un nouveau. Si votre ancien climatiseur est en panne, vous n’avez pas non plus le choix, vous devez en acheter un.

Les types de climatiseur à considérer

Il existe de nombreux types de climatiseurs : climatiseur de fenêtre, climatiseur mural, climatiseur portable, climatiseur réversible, climatiseur prêt à poser, cassette, climatisation centralisée pour toute la maison, conduits, plafond, etc.  Il y a quelques années, les climatiseurs fenêtre étaient prédominants sur le marché, mais ce sont désormais les systèmes split (monosplit/multisplit) ou muraux qui attirent l’attention. Ceux-ci disposent d’une ou de plusieurs unités intérieures et d’une unité extérieure, où le compresseur est situé. Les systèmes de sol, de conduits ou de centrales électriques sont plus complexes lors de leur installation. Leur coût est donc plus élevé, ce qui au final ne se loue généralement pas pour une maison de taille moyenne.

Les caractéristiques à prendre en compte

Au minimum, le climatiseur doit être thermodynamique (thermostat réglable), au moins deux vitesses de ventilateur, un réglage des grilles du diffuseur et une régulation énergétique optimale qui arrête le ventilateur lorsque l’unité ne refroidit pas. Il est également important que les filtres soient dans une position accessible et facile à utiliser pour pouvoir les enlever et ainsi les nettoyer. La garantie minimale requise pour les systèmes de climatisations modernes est de 5 ans. Certaines unités intègrent un filtre électrostatique au lieu de filtres communs. Cette option sera très appréciée des personnes souffrant d’allergies.

L’EER : un indice de performance indispensable

Le rapport EER ou Energy Efficiency Ratio est utilisé pour mesurer l’efficacité énergétique d’une unité spécifique de climatisation. Plus le chiffre est élevé, plus l’efficacité et le coût de fonctionnement de l’appareil le sont. Les petites unités ont actuellement un EER de 11, tandis que les unités les plus efficaces ont tendance à avoir un EER de 13. Il peut être nécessaire d’effectuer un bilan thermique pour arriver à un choix bien précis.

La puissance à prévoir pour l’appareil

La puissance d’un système de climatisation est mesurée en watt. Un plus grand nombre indique une plus grande puissance de refroidissement. Pour une pièce d’environ 40 m², il suffirait de 1500 watts, alors que pour une pièce de 300 m², il faudrait environ 5500 watts, une valeur très élevée.

Cependant, la taille de la pièce n’est pas le seul facteur qui contribue au calcul de la puissance frigorifique. Il existe également d’autres éléments à prendre en compte qui sont également importants :

– Le nombre et la taille des fenêtres

– L’orientation de la pièce à rafraîchir

– La quantité de lumière qui pénètre dans la pièce prévue pour la clim

– Le niveau d’isolation par rapport aux effets de l’air froid ou de l’air chaud

– Le nombre de personnes qui utilisent habituellement la pièce

– Le nombre d’appareils électriques utilisés dans la maison

Rédigé par
Plus d'articles de Franck

Ce qu’il faut savoir dans la création d’un commerce de gros

Vous souhaitez servir les détaillants ?  Devenir grossiste requiert une gestion rigoureuse....
Lire la suite