Top 10 Meilleure Tondeuse Autotractée 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouvelle Tondeuse Autotractée ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Tondeuse Autotractée pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir la meilleure Tondeuse Autotractée !

Notre sélection de tondeuse autotractée

Guide d’achat tondeuse autotractée

L’entretien de la pelouse, de l’herbe ou du gazon d’une maison est un élément important pour l’esthétique de son jardin et de sa cour. Cette opération nécessite toutefois de disposer d’équipements adaptés, non seulement pour la faciliter, mais aussi pour veiller à sa qualité. Si vous aimez vous occuper vous-même de votre pelouse ou si vous avez besoin que cela soit vite fait mais bien fait, une tondeuse autotractée est le meilleur outil de jardin dans lequel vous pourrez investir. Une tondeuse autotractée à la particularité d’assurer sa propre propulsion, la rendant ainsi particulièrement pratique, confortable et plus précise durant son utilisation. Cela est surtout vrai pour l’entretien des pelouses de grande superficie et se trouvant sur des terrains en pente. Ce guide et comparatif entre les deux principaux types de tondeuses autotractées disponibles sur le marché vous aidera identifier le modèle qui vous aidera au mieux à tondre la pelouse de votre jardin, à savoir : les tondeuses autotractées électriques et les tondeuses autotractées thermiques.

Les tondeuses autotractées électriques

Les tondeuses autotractées électriques sont parfaites pour l’entretien de pelouse, dans le cas d’une résidence située en zone urbaine. En effet, les tests et les comparatifs ont démontré que ces tondeuses sont moins bruyantes que les modèles thermiques, leur permettant de convenir aux réglementations en matière de nuisances sonores dans les villes. Les tondeuses électriques autotractées nécessitant d’être reliées à une prise électrique pour fonctionner, elles se destinent plus à des pelouses de dimensions réduites, leur champ d’action étant limité par la longueur de la rallonge la reliant à une source électrique.

Toutefois, une tondeuse autotractée à moteur électrique est plus confortable à utiliser qu’un modèle animé par un moteur thermique. Premièrement, il suffit de la brancher et de l’allumer via un simple interrupteur pour commencer à l’utiliser. Elle produit également moins de vibrations. Une tondeuse à gazon électrique autotractée nécessite aussi moins d’entretien. Il est à noter que les tondeuses autotractées électriques ne conviennent pas à une utilisation en présence d’eau, ces dernières n’étant pas étanches. En effet, l’électricité et l’eau ne faisant pas bon ménage.

En outre, il est important de préciser qu’il existe deux types de tondeuses électriques autotractées ou non. En effet, certains modèles fonctionnent avec la nécessité d’un fil et d’autres fonctionnent uniquement sur batterie. Dans le cas d’une utilisation de ces derniers, vous n’aurez pas à vous soucier des fils lors de la tonte de votre pelouse. L’inconvénient est que ce genre d’engin dispose d’une autonomie assez limitée et qu’il faut prévoir un certain temps pour le recharger complètement. Toutefois, son entretien est simple et rapide.

Les tondeuses autotractées thermiques

Le second type de tondeuses autotractées de ce comparatif concerne les modèles thermiques. Suite à différents tests, il a été démontré que les tondeuses autotractées thermiques disposaient d’une plus grande polyvalence en ce qui concerne la configuration de la pelouse sur laquelle elles seront utilisées. Cette caractéristique rend la tondeuse à gazon thermique autotractée ou tondeuse à essence particulièrement adaptée pour une utilisation professionnelle. En effet, leurs mouvements ainsi que leur rayon d’action ne sont pas limités par un câble ni tout autre dispositif. Ces modèles embarquent en effet leur propre source d’énergie, vous évitant ainsi de devoir rester à portée d’une prise électrique. Il suffit de remplir leur réservoir de carburant. Si vous avez une grande pelouse ou si vous désirez tout simplement disposer d’une plus grande liberté de mouvement lors de la tonte de celle-ci, une tondeuse équipée d’un moteur à essence. Du fait du bruit qu’elles engendrent, les tondeuses thermiques autotractées conviennent moins aux zones urbaines, au risque de déranger votre voisinage.

Bien que plus pratiques à l’usage, les tondeuses autotractées thermiques sont toutefois moins confortables. En effet, leur démarrage est plus complexe et nécessite plus d’effort. Les vibrations et surtout leur côté bruyant les rendent moins commodes pour une utilisation prolongée. Vous devrez notamment porter des protections auditives. Les tondeuses autotractées thermiques nécessitent également plus d’entretien. En effet, l’entretien de leur moteur 4 temps comprend des vidanges régulières, ainsi qu’un nettoyage et un remplacement périodique de leur filtre à air. Les tondeuses autotractées thermiques ont toutefois l’avantage de ne pas craindre l’humidité. Cela vous permet de tondre votre pelouse dans le cas où celle-ci vient d’être fraîchement arrosée. Vous n’aurez également pas à vous soucier du passage d’une petite averse.

Les options et caractéristiques des tondeuses autotractées

Qu’il s’agisse d’un modèle électrique ou d’un modèle thermique, il est important de se pencher sur les différentes options et caractéristiques d’une tondeuse autotractée. En effet, choisir sa tondeuse n’est pas vraiment une mince affaire, notamment si l’on souhaite disposer de la meilleure tondeuse autotractée du marché.

La hauteur de coupe

La première est la hauteur de coupe minimale et maximale de la tondeuse. Il existe des modèles qui disposent d’un réglage sur différents niveaux, et d’autres qui s’ajustent manuellement. Cela permet non seulement de faire des tontes de qualité, de mieux adapter la tondeuse à la végétation et aux irrégularités du terrain, mais aussi d’éviter que la lame frotte le sol.

Le volume du collecteur

Le volume du bac de ramassage ou collecteur est également un critère important pour faire le bon choix d’une tondeuse autotractée. Il doit être choisi en fonction de la surface des pelouses à tondre. Un volume important permettra de vider moins souvent le bac de récupération, rendant ainsi plus pratique l’utilisation de la tondeuse autotractée. Pour les professionnels, une tondeuse autotractée disposant d’un bac de ramassage de grande capacité constitue donc un meilleur choix.

La largeur de coupe

La largeur de la coupe doit également être prise en compte pour le choix d’une tondeuse autotractée. En effet, elle sera déterminante pour faciliter la tonte de pelouse de grande superficie, mais influera également sur les dimensions de la tondeuse et sa maniabilité.

Le guidon réglable

Enfin, le choix d’une tondeuse autotractée avec un guidon disposant d’un angle réglable constitue un véritable atout en matière de confort d’utilisation et d’ergonomie. Permettant ainsi à la tondeuse autotractée de s’adapter à tout utilisateur. Certains modèles disposent également d’une possibilité de replier le guidon. Cela est très pratique, notamment pour le rangement.

Le mode de démarrage

Il faut savoir qu’avec une tondeuse autotractée, il existe deux types de démarrage quel que soit le type de motorisation. En effet, soit le système est électrique, soit il est manuel. Pour le démarrage manuel, il vous faudra généralement tirer sur une corde pour mettre en marche votre tondeuse. Avec un système de démarrage électrique, vous n’aurez qu’à appuyer sur un bouton ou utiliser une clef.

Le mode mulching

Le mode mulching est un système qui repose sur le fait de broyer l’herbe au lieu de procéder à la coupe de cette dernière. Vous n’aurez ainsi plus besoin de la ramasser ou d’aller la jeter en la transportant dans le bac de ramassage. Une fois que l’herbe est broyée, elle va rester sur le sol et va même jouer le rôle d’engrais naturel.

Le carter

Lorsque vous allez choisir une tondeuse autotractée, il vous faudra prendre en compte la qualité et la robustesse du carter. Il s’agit de la structure qui abrite la lame de l’engin. Sachez que la taille du carter va dépendre de la largeur de coupe que peut réaliser votre tondeuse. En fonction des modèles, vous pourrez trouver des carters en aluminium, en acier ou en ABS, entre autres.

Le type d’éjection

Il faut aussi savoir qu’il existe deux types d’éjection pour une tondeuse, à savoir : l’éjection par les côtés et l’éjection par l’arrière. Le premier type éjecte donc les débris d’herbe que vous aurez coupés vers les côtés, comme son nom l’indique. D’une manière générale, la tondeuse ne sera pas équipée de bac de ramassage. Vous devrez néanmoins procéder au ramassage après la tonte. Le second type projettera les débris vers l’arrière et disposera d’un collecteur.

L’entretien de votre tondeuse autotractée

Vous connaissez maintenant tout ce qu’il faut prendre en compte lorsque vous voulez choisir votre tondeuse autotractée. Il est dorénavant essentiel que vous sachiez comment l’entretenir. Cela lui permettra de durer dans le temps et de fonctionner correctement. Les étapes qui vont suivre s’adaptent à n’importe quel type de motorisation hormis celles qui concernent la bougie, le filtre à air et la vidange qui sont propres aux modèles thermiques.

Le matériel à prévoir

Tout d’abord, vous aurez besoin d’un certain matériel pour réaliser un entretien dans les règles de l’art. Les voici donc :

  • Un tuyau muni d’une lance ou dans l’idéal, un nettoyeur haute pression ;
  • Une brosse souple ;
  • Une spatule ou un couteau à peindre ;
  • Un jeu de clés ;
  • Une pince multiprise ;
  • Une brosse métallique ;
  • Un bidon d’huile moteur pour tondeuse ou un kit complet d’entretien pour tondeuse (bougie, filtre à air, huile) ;
  • De la graisse ;
  • Un entonnoir et un récipient assez large ;
  • Un chiffon.

Par ailleurs, afin que vous puissiez travailler plus facilement, il est conseillé de basculer votre tondeuse en faisant en sorte de relever le côté du filtre à air. Cette étape évitera que le moteur se noie et vous permettra de démarrer plus facilement votre tondeuse après l’entretien.

Le nettoyage du carter

Le nettoyage du carter est une étape très importante surtout lorsque votre tondeuse a été remisée durant un certain temps. Pour cela, vous devrez d’abord gratter à sec avec l’aide de votre spatule ou du couteau à peindre pour décoller les éventuelles plaques de tonte qui ont séché. Passez ensuite un jet d’eau en suivant avec votre brosse souple pour enlever les restes de débris d’herbes collés. Si vous possédez un nettoyeur haute pression, vous pourrez vous passer du brossage. Durant le lavage à l’eau, protégez ou évitez le moteur et le pot d’échappement. Après le lavage, essuyez avec votre chiffon pour éviter l’apparition de rouille, notamment dans le cas d’un carter en acier.

Le nettoyage du bac de ramassage

En fonction des modèles, le collecteur peut être retiré pour faciliter son entretien. Si vous possédez ce genre de modèle, le nettoyage sera plus simple. Dans le cas contraire, il vous faudra le faire sans le démonter, ce qui sera plus fastidieux. Dans tous les cas néanmoins, nettoyer le bac est une étape importante. En effet, dans le cas où ce dernier est bouché, il y aura une baisse de puissance, ce qui réduira les performances de l’évacuation des déchets.

Le graissage des pignons des roues

Pour cette étape, vous devrez retirer chaque roue afin de les nettoyer et de faire de même pour les pignons d’entrainement. Profitez-en pour vérifier leur état et leur bon fonctionnement. Il sera ensuite essentiel de les graisser. Par la même occasion, vous pouvez vérifier le câble d’accélérateur et d’embrayage pour voir si ces derniers coulissent bien dans leurs gaines.

L’affutage des lames de coupe

Avant de procéder à cette opération, vous devrez d’abord vous assurer que le robinet d’arrivée de l’essence est bien en position fermée. Pensez également à retirer la bougie. L’objectif est d’éliminer tout risque d’accident. Vous pourrez ensuite procéder au démontage et à l’affutage sereinement. Pour affuter les lames, vous pouvez utiliser une lime en procédant avec soin. Dans le cas où vous possédez une meule, le résultat sera encore plus réussi. Avant de procéder au remontage, passer une fine couche de graisse sur la lame en guise de protection contre la corrosion.

Le nettoyage ou le remplacement du filtre à air

Pour nettoyer le filtre, vous aurez besoin d’un peu d’essence que vous appliquerez au pinceau. Séchez ensuite avec de l’air comprimé pour le remettre en bon état de fonctionnement. Si cela ne marche pas, vous devrez le remplacer.

Le nettoyage de la bougie

Le nettoyage de la bougie se réalise avec une brosse métallique après l’avoir dévissée. Dans le cas où le culot a pris une couleur jaunâtre, il vous sera nécessaire de la remplacer. Contrôlez également l’écartement de l’électrode.

La vidange du moteur

Pour la vidange, vous devrez basculer votre tondeuse pour évacuer l’huile usée dans le récipient que vous aurez préparé. Il est essentiel de laisser l’engin dans cette position jusqu’à ce que l’écoulement s’arrête complètement. Ceci fait, remplacez-la avec de l’huile neuve en respectant les spécificités du modèle de tondeuse autotractée thermique que vous avez en votre possession. Vous devriez avoir tous les détails dans la notice de votre machine.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-10-28 02:31:22