Comment entretenir son portail motorisé ?

Ceux-qui décident de concevoir eux-mêmes leur motorisation pour portail sont les mieux placés pour savoir que le mécanisme a besoin d’entretien, et ce, de manière périodique. Cette étape est essentielle si l’on veut optimiser la longévité du matériel que l’on a mis en place.

Motorisation portail : les différentes étapes

Motoriser le portail alu est une tâche à la fois simple et complexe. Effectivement, s’il suffit de suivre le guide d’installation à la lettre, un seul petit défaut peut ruiner votre investissement. La première chose que vous devrez faire sera donc de sélectionner le disque de cote. Celui-ci vous permettra de déterminer la cote de l’axe de fixation du moteur portail coulissant. Ainsi, vous saurez quel dispositif serait le plus compatible avec vos installations domotiques. Après, demandez à un ami de réaliser un gabarit de pose. A vous de dessiner les points de perçage, de perforer le pilier du portail solaire puis d’enfoncer les chevilles à l’aide d’une masse. Faites ensuite attention à bien positionner le moteur là il se doit être. Prenez une goupille puis fixez le bras vantail à l’intérieur du bras moteur. Une fois déplié, pensez à fixer la patte au portillon avant d’ouvrir celui-ci pour la détermination de l’angle d’ouverture que vous désirez. Enfin, le travail s’achèvera par la réalisation du câblage et de quelques ajustements au niveau du verrou.

Les astuces pour l’entretien du dispositif

A l’aide d’une télécommande, l’ouverture et fermeture de la porte se fait automatiquement. Cependant, pour des questions de longévité, il est indispensable d’avoir recours à quelques astuces.
De prime abord, soyez attentif lorsque vous actionnez votre porte basculante. Après quelques mois d’utilisations, le matériel est-il devenu moins fluide qu’auparavant ? Devez-vous patienter quelques minutes avant qu’elle ne s’ouvre complètement pour permettre au véhicule d’entrer ? Si tel est le cas, commencez par jeter un œil aux éventuels détritus (feuilles de papier, bouts métalliques, amas de terre) qui peuvent être la cause de ce ralentissement. Le cas échéant, n’attendez pas que la situation empire avant de faire appel à un agent installateur. Il serait, en outre, judicieux de laver puis astiquer l’automatisme de portail au moins 2 fois dans l’année. Ces déchets mis à part, les intempéries cautionnent des effets négatifs aux diverses composantes du mécanisme. Prenons l’exemple des câbles d’alimentation électrique, qui peuvent s’altérer s’ils ne sont pas mis à l’abri de la neige et de la pluie. En ce qui concerne les autres accessoires portails comme les charnières, la noix de guidage pour portail came et les pivots, vous pourrez les graisser de temps en temps. Néanmoins, l’idéal serait d’acquérir des sachets anti-humidité (dans la mesure du possible). Et qu’en est-il des insectes qui créent des problèmes en s’immisçant dans le mécanisme intérieur du moteur ? Un spray anti-insectes ou un simple pesticide fera l’affaire. Toutefois, évitez de gazéifier les cartes électroniques.
Ces recommandations sont généralisées pour tout type de portail. Cependant, il existe des entretiens spécifiques à chaque modèle. Tout reposera sur votre choix à opter pour une motorisation enterrée, un portail coulissant ou un portail battant.

Rédigé par
Plus d'articles de Franck

Embellir son jardin avec des fleurs

Vous est-il déjà arrivé d’aller à un salon de loisirs créatifs puis...
Lire la suite