Créer soi-même son mur végétal pour faire des économies

mur végétalisé

Décoratif, zen, design et idéal en intérieur comme à l’extérieur, le mur végétal ou jardin vertical est un excellent choix pour créer un véritable havre de paix et apporter une petite touche verte à sa maison. Cependant, sa mise en place ne s’improvise pas. Il suffit de connaître et de respecter certaines règles et le tour est joué. Voici donc comment créer soi-même son mur végétal pour faire des économies.

Intérieur ou extérieur ?

D’une grande qualité esthétique, les murs végétaux présentent de nombreux avantages environnementaux. Outre le fait de contribuer à la régulation thermique des espaces de vie, ils apportent, en extérieur, protection contre le froid ou la nature dans les pièces de vie. Ainsi, il faut déjà commencer par déterminer l’objectif que vous poursuivez en voulant créer un mur végétal. Sur neogarden-mursvegetaux.com, vous aurez des conseils de spécialistes du mur végétal pour vous aider à faire votre choix.

  • À l’intérieur de la maison, il peut être placé partout : salon, salle à manger, cuisine, chambre ou salle de bains. Il faudra juste faire en sorte d’éviter le soleil direct, la proximité des sources de chaleur et les espaces de circulation pour ne pas abîmer les plantes. Pour ce qui est de l’emplacement et de la taille du mur, le tout va dépendre de vos goûts et de l’effet recherché.
  • À l’extérieur, les utilisations d’un mur végétal sont nombreuses. En effet, vous pouvez en créer, par exemple, pour cacher un mur disgracieux, dans le souci d’améliorer l’isolation thermique ou encore pour mettre en valeur votre façade. Ce qu’il faut retenir ici, c’est que le choix des plantes est influencé par l’exposition et la hauteur du mur.

Les techniques de pose

Après avoir décidé de l’endroit où installer votre mur végétal, il faut maintenant passer à la pose. Tout d’abord, il faut noter que vous avez le choix deux modes de culture à savoir la culture hydroponique (sur un substrat inerte) et la culture classique (sur un support vivant). Mais retenez que la première méthode, vu qu’elle permet de mieux retenir l’humidité, est préférable en intérieur.

En ce qui concerne la pose, il existe également différentes méthodes. Si le mur végétal est destiné à la décoration intérieure, il est beaucoup plus recommandé d’opter pour la technique de Patrick Blanc. Celle-ci consiste à insérer les plantes dans un feutre horticole qui sera posé sur une armature fixée sur des panneaux de PVC expansé. Il faudra alors prévoir un système d’irrigation pour assurer l’arrosage régulier. Pour l’extérieur, c’est la méthode GreenWall qui est la plus conseillée. Il s’agira d’empiler des cages remplies de sphaigne.

Enfin, les plantes et les fleurs doivent être sélectionnées en fonction de l’exposition du mur : est ce que le mur est exposé directement à la lumière du jour toute la journée? Seulement une partie de la journée? Pas du tout?. Vous pouvez par défaut sélectionner des végétaux résistants et de petites tailles qui ne poussent pas trop vite : cela vous permettra de limiter l’entretien dans n’importe quel cas de configuration lumineuse.
Pour ce qui est du coût, il faudra prévoir généralement un budget de 500 à 1 000 euros le m² tout compris.